DSpace
 

KNUSTSpace >
Theses / Dissertations >
College of Arts and Social Sciences >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/123456789/2580

Title: Quand les hommes parlent á leurs dieux et á leurs ancêtres: étude des textes de libation ewe en tant que genre poetique
Authors: Glover, Daniel Kwame
Issue Date: 5-Feb-2000
Series/Report no.: 2878;
Abstract: Que se passe-t-il quand les hommes parlent á leurs dieux et á leurs ancêtres en Afrique, á travers la pratique de Ia libation? Quel est le sens de ce rite chez les Tongu Ewe dans la Region Volta du Ghana? Telle est Ia question generale á laquelle nous tenterons de répondre dans ce mémoire. D’après Louis-Vincent Thomas et René Luneau: <<(...) un monde <<étranger>> est toujours plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord et chacun des éléments qul constituent, chacune des valeurs qul le justifient demandent pour être véritablement compris, á êtres situés dans l’ensemble socio-culturel auquel ils se réfèrent et en dehors duquel us n’ont plus de signification>>1 C’est pour contribuer au débat sur la richesse de la culture africaine aussi bien que pour montrer le role que joue la littérature orale dans la vie des Africains (des Ewe en particulier) que nous entreprenons ce projet d’étude. C’est une vérité incontestée qu’une langue peut être utilisée sous deux formes: l’Oral et l’Ecrit. Or, il existe une difference fondamentale dans la competence de ceux qui utilisent l’une ou l’autre des deux formes. Cette difference de base se fonde sur le fait que tous ceux qui peuvent parler une langue particulière ne peuvent pas tous l’écrire. De plus, tout ce qu’on n’a pas encore écrit ne sera pas nécessairement écrit. Par ailleurs tout ce qu’on a déjà écrit, dans les Iivres, les romans etc. a déjà existé a l’état non-écrft au sens traditionnel. Or, certaines choses comme par exemple d’autres aspects de la libation qu’on n’a pas encore considérés, des nouvelles idées, des traditions orales qui sont transmises a l’état oral sans écriture au sens traditionnel du mot, existent déjà. Aussi, ce qui est écrit, avait déjà existé á l’oral mais ce n’est pas tout ce qui est á l’oral qui est, il y en a qui ne sont pas encore écrit. Cette étude qui compte partir á la recherche de la civilisation atricaine á travers un type de textes appartenant au patrimoine culturel d’un groupe ethnolinguistique particulier, vise á montrer l’importance des gestes — paroles de la libation. Ceci parce que, comme le suggèrent Louis-Vincent Thomas et René Luneau.
Description: A thesis submitted to the Board of Postgraduate Studies, Kwame Nkrumah University of Science and Technology, Kumasi, in partial fulfilment of the requirement for the award of Master of Arts in Comparative Literature, 2000
URI: http://hdl.handle.net/123456789/2580
Appears in Collections:College of Arts and Social Sciences

Files in This Item:

File Description SizeFormat
KNUST Library.pdf7.09 kBAdobe PDFView/Open

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback